Quand débute l’assurance d’un prêt immobilier ?

1431

Pour être sûr d’obtenir un prêt immobilier chez un organisme prêteur aujourd’hui, vous devez nécessairement souscrire à une assurance de prêt. Mais à quel moment débute cette assurance ?

Souscrire à une assurance de prêt immobilier : c’est quand le moment idéal ?

Il vous sera difficile aujourd’hui, voire impossible, d’obtenir un financement pour votre projet immobilier sans une assurance de prêt. Les organismes financiers ont besoin d’être rassurés que vous n’êtes pas un client insolvable ou douteux avant de vous octroyer un prêt. C’est pour cette raison qu’ils vont toujours attendre que vous souscriviez d’abord à une assurance de prêt avant de vous donner leur accord.

A découvrir également : Est-ce que l'assurance PNO est obligatoire ?

Vous l’auriez compris, vous devez présenter une preuve d’assurance de prêt au moment de la signature du contrat de prêt. C’est seulement à ce prix que les fonds vous seront débloqués. Avant d’aller vers la compagnie d’assurance, il est préférable que vous vous rapprochiez de votre banque pour vous informer sur les garanties qu’elle pourrait exiger. Ces garanties doivent en effet être équivalentes à celles proposées par votre assureur. Ainsi, l’organisme prêteur pourra vous octroyer les fonds sans autre forme de procès.

A partir de quand prend réellement effet l’assurance de prêt immobilier ?

L’assurance de prêt prendra effet à la date qui est mentionnée sur votre contrat d’assurance-crédit. C’est à compter de ladite date que votre prêt sera couvert. Le plus souvent, cette date peut venir avant la date du déblocage des fonds. Vous pouvez être donc couvert avant que les fonds ne soient débloqués. En outre, il peut ne pas avoir une coïncidence avec la date d’édition ou de signature du contrat d’assurance.

A découvrir également : Quel impact le choix de votre assurance habitation peut-il avoir sur votre crédit immobilier ?

À quel moment vous devez commencer par payer l’assurance de prêt immobilier ?

La première prime d’assurance se paie généralement lors du premier mois qui suit la date d’effet. Cela correspond au mois qui suit directement la signature de l’offre de prêt à la banque. Après cela, vous paierez vos mensualités tous les mois jusqu’à ce que vous ayez fini de rembourser votre crédit. Si vous avez opté pour l’offre de groupe de la banque, le prélèvement sera alors mensuel. Il prend en compte la prime d’assurance et une part du capital emprunté suivi des intérêts afférents au prêt.

Si votre choix était porté sur une assurance emprunteur différente de votre banque, vous aurez deux prélèvements à votre charge. Vous aurez à rembourser votre prêt et ses intérêts et également votre prime d’assurance. En effet, les prélèvements de la prime d’assurance du prêt et le remboursement du crédit seront dissociés.

Que devient l’assurance lorsque la banque refuse de vous octroyer le crédit ?

Certes, avoir un contrat d’assurance n’est pas une obligation légale, mais les banques sont exigeantes sur ce point, afin de se prémunir du risque. Toutefois, il peut aussi arriver que la banque refuse de vous octroyer le prêt après que vous ayez souscrit à une assurance.

Elle est entièrement dans son droit. Si vous vous retrouvez dans cette situation, sachez bien qu’il n’y a pas de contrat d’assurance emprunteur qui tienne. Ici, vous devez envoyer simplement à l’assureur l’attestation de refus que la banque vous aurait adressé. Dès lors, vous ne continuerez plus à payer les mensualités d’assurance. En outre, la compagnie d’assurance a l’obligation de vous retourner les mensualités déjà payées.

 

 

Quelles sont les garanties couvertes par l’assurance de prêt immobilier ?

Quelles sont les garanties couvertes par l’assurance de prêt immobilier ? Cette assurance peut couvrir un grand nombre d’événements. Toutefois, il existe des garanties incontournables qui doivent impérativement être incluses dans votre contrat. Parmi ces dernières, on retrouve la garantie décès et PTIA (Perte Totale et Irréversible d’Autonomie). Effectivement, en cas de décès ou de perte totale et irréversible d’autonomie, l’assurance prendra en charge le remboursement intégral du capital restant dû.

La deuxième garantie est la GAV (Garantie Invalidité Permanente et Partielle). Elle intervient lorsque vous êtes atteint d’une invalidité partielle permanente qui vous empêche totalement ou partiellement de travailler. Dans ce cas-là, c’est à l’assureur qu’il revient de prendre en charge une partie voire la totalité des mensualités du crédit.

Il y a la Garantie ITT (Incapacité Temporaire Totale) qui permet à l’emprunteur qui se trouve temporairement dans l’impossibilité absolue et complète de travailler pour cause médicale pendant une période donnée • souvent 90 jours • de percevoir des indemnités journalières versées par son assureur pour maintenir ses revenus durant sa période d’arrêt maladie.

Comment choisir la meilleure assurance de prêt immobilier pour votre profil ?

Maintenant que nous avons vu les différentes garanties couvertes par l’assurance de prêt immobilier, intéressons-nous à la question suivante : comment choisir la meilleure assurance pour votre profil ?

Vous devez noter que vous n’êtes pas obligé(e) de souscrire à l’assurance proposée par votre banque. Effectivement, la loi Lagarde en 2010 a permis aux emprunteurs de choisir librement leur assurance et donc de faire jouer la concurrence entre différents assureurs.

Avant toute chose, il faut analyser ses besoins. Selon sa situation professionnelle et personnelle (âge, état de santé…), on ne recherchera pas forcément les mêmes garanties ni le même niveau de couverture. Une attention particulière doit être portée aux exclusions éventuelles (exclusions liées au sport pratiqué ou encore des maladies spécifiques).

Il sera nécessaire de comparer les tarifs. Pour cela, plusieurs solutions s’offrent à vous : utiliser un comparateur en ligne ou encore faire appel à un courtier spécialisé dans l’assurance emprunteur.

C’est principalement le coût global du crédit qui doit orienter votre choix, car opter pour une assurance plus avantageuse peut permettre ainsi d’alléger significativement la charge mensuelle que représente le remboursement de votre prêt.

Quel est le coût de l’assurance de prêt immobilier et comment est-il calculé ?

En parlant de coût, voyons maintenant comment est calculé le tarif de l’assurance emprunteur. Ce dernier peut varier en fonction de plusieurs critères :

  • L’âge et l’état de santé : plus vous êtes jeune et en bonne santé, moins votre assurance sera chère. Les assureurs tiennent ainsi compte des risques encourus et donc du coût pour eux.
  • Le montant emprunté, car le niveau d’emprunt a une influence sur les garanties requises par la banque qui accorde le crédit.

Au-delà de ces paramètres, il faut aussi prendre en compte la durée du prêt. Effectivement, plus la durée du remboursement s’étend dans le temps, plus les risques sont élevés pour l’assureur. Ce qui implique une augmentation logique du coût.

Pour calculer précisément le tarif d’une assurance emprunteur, ont été créées deux notions complémentaires :

  • Les cotisations, c’est-à-dire les sommes versées chaque mois ou chaque trimestre à l’assureur.
  • Celles-ci sont calculées selon un taux appliqué au capital restant dû (c’est-à-dire la part restante à rembourser). Plus le capital diminue, plus les cotisations diminuent aussi.
  • Les franchises, qui représentent la partie du préjudice financé par l’assuré avant que l’indemnisation ne soit prise en charge par l’assureur. Plus la franchise est élevée, moins la prime d’assurance sera chère.

Pour finir, il faut savoir qu’une assurance emprunteur représente un coût non négligeable dans le budget de votre crédit immobilier. Il est donc primordial de bien s’informer et de comparer les offres pour trouver celle qui conviendra le mieux à votre profil et à vos attentes.

Les astuces pour résilier et changer d’assurance de prêt immobilier en cours de remboursement

Si vous souhaitez changer d’assurance emprunteur, il faut procéder à cette démarche. Il faut notamment veiller à ce que l’offre alternative que vous avez choisie présente des garanties équivalentes ou supérieures à celles proposées par votre assureur actuel.

Sachez qu’il n’est pas obligatoire de souscrire une assurance auprès de la banque qui a accordé le prêt immobilier. Vous pouvez donc choisir librement votre assureur pour bénéficier d’une couverture adaptée et économiser sur les frais associés.

Il faut respecter les conditions négociées avec l’établissement bancaire initial lors du prêt. N’hésitez pas à consulter un expert pour obtenir davantage d’informations sur les modalités précises liées aux contrats et aux différents taux applicables dans chaque situation spécifique.