Comment investir dans l’immobilier à 4 pourcents : conseils et astuces

124
Comment investir dans l'immobilier à 4 pourcents : conseils et astuces

Avec la montée des taux d’intérêt, les critères pour obtenir un prêt immobilier sont devenus plus stricts. Par conséquent, on assiste à une modification du profil type de l’emprunteur. Pour s’ajuster à ces nouveaux changements, certains approfondissent leurs recherches.

Bien qu’il n’y ait pas de formule magique, certaines astuces sont à privilégier pour réussir son investissement. Si vous ne souhaitez investir dans le secteur de l’immobilier a 4 pourcents, alors cet article est fait pour vous.

Lire également : Les précautions essentielles pour limiter les risques liés à la location saisonnière

Comprendre les normes

La remontée rapide et significative des taux d’intérêt a directement affecté la capacité d’emprunt des français, comme le révèle une étude de Capfi.

Celle-ci couvre la période du second semestre 2022 au premier semestre 2023 et met en lumière les changements sur le marché immobilier :

A voir aussi : Pourquoi investir dans l'immobilier neuf ?

  • Le nombre de crédits octroyés aux primo-accédants est passé de 7,5 %, et de 6,6 % pour les investisseurs.
  • La somme moyenne d’emprunt pour les premiers achats a connu une baisse de 18 174 euros.

Au vu de cela, les investisseurs sont confrontés à deux options : attendre, sans garantie que le secteur redevienne dynamique, ou adapter leurs projets en fonction de cette situation.

Cibler les villes les moins chères

Avec la hausse des rendements et des apports demandés par les établissements à cause de la hausse des taux, obtenir un prêt immobilier demeure envisageable, mais nécessite une adaptation aux nouvelles règles.

Pour commencer, il faudra alors se concentrer sur les zones géographiques où les prix connaissent une baisse. Cependant, il convient de nuancer ce point : les villes avec les baisses les plus significatives étaient généralement dans la bulle immobilière.

Comment investir dans l'immobilier à 4 pourcents : conseils et astuces

Bien que l’attention soit principalement portée sur le marché immobilier parisien, car cette ville a franchi le seuil symbolique des 10 000 euros le m², d’autres villes du pays offrent des conditions encore plus avantageuses.

Vous pourrez donc avec un peu de chance y investir dans l’immobilier à 4 pourcents.

Privilégier les logements anciens

De nos jours, investir dans l’immobilier locatif nécessite une approche plus rigoureuse. Vous devez forcément adopter une stratégie financière bien définie pour réussir votre projet d’investissement immobilier à 4%.

Malgré les nouveaux défis, l’immobilier locatif conserve de nombreux avantages si l’on tient compte des évolutions du marché.

Avec le marché du neuf en pause, l’ancien devient une option attrayante avec de nombreuses opportunités et avantages fiscaux.

En investissant dans l’ancien, les investisseurs peuvent bénéficier de dispositifs fiscaux tels que le statut LMNP, le Pinel ancien, le déficit foncier, la loi Malraux, etc.

Ne pas négliger les travaux de rénovation énergétique

Afin d’investir dans l’immobilier à 4 pourcents, prêtez aussi attention aux travaux de rénovation énergétique.

Pour inciter les propriétaires aux rénovations énergétiques, l’Assemblée a adopté une loi visant à doubler le plafond du déficit foncier. Auparavant fixé à 10 700 euros par an, ce plafond est désormais porté à 21 400 euros sous certaines conditions :

  • Réaliser des travaux de rénovation énergétique avec pour objectif d’améliorer la performance énergétique d’un logement classé E, F ou G, pour obtenir une note de A, B, C ou D d’ici fin 2025 ;
  • Fournir des factures et des devis prouvant la réalisation de ces travaux ;
  • Présenter la nouvelle performance énergétique du bien à travers un DPE mis à jour.

Au niveau du marché de la rénovation énergétique, les aides de l’Agence nationale de l’habitat (Anah) sont les subventions les plus recherchées par les propriétaires occupants ou bailleurs.