Qui doit payer les travaux dans une maison en indivision ?

11

Gérer un logement et effectuer un travail dans une situation d’indivision

Situations d’indivision

Un bien indivis a désigné deux propriétaires ou plus comme actionnaires. Tout le monde a une partie des locaux, par exemple, un quart, un demi… Undivise peut être choisi pour acheter un bien immobilier commun. Ceci est très fréquent pour les couples de concubine ou de partenaires rythmé. Mais elle a aussi beaucoup souffert. Dans une succession, par exemple, les héritiers sont divisés tant que les héritiers n’ont pas eu lieu. Certains décideront de rester indivis, par exemple, pour garder le foyer familial ensemble. De même, en cas de divorce, les anciens conjoints sont également dans une position indivis dans leurs biens communs jusqu’à ce que la communauté soit liquidée.

A lire en complément : Comment contacter Aeras ?

Dans cette situation, il est courant que la propriété devrait faire l’objet de travaux, est souvent complexe par la le désaccord ou le désaccord des autres parties.

La réalisation des œuvres : qui décide quoi ?

Les travaux conservatoires peuvent être décidés par une seule partie contractante

A lire en complément : Quand débute l'assurance d'un prêt immobilier ?

Le Code civil dispose que l’une des parties concernées peut décider d’effectuer des travaux à condition qu’il s’agit de mesures provisoires. Ce critère est difficile à appliquer et les tribunaux ont conclu que le travail est sans lequel le bien indivis pourrait être mis en péril, dangereux pour autrui ou compromettre les droits des personnes indivis.

Ainsi forme par exemple une précaution, la restauration d’un toit destiné à prévenir la chute des tuiles, dangereux pour les passants.

De même, un trait qui menace de tomber en ruine peut faire l’objet d’un travail s’il évite sa destruction.

S’il vous plaît noter : en cas de doute et désaccord sur la qualification du travail, le consentement du tribunal sera nécessaire.

La personne qui a assumé ces frais à elle seule peut être remboursée par les autres propriétaires sur les comptes du non distribué.

Les travaux décidés à la majorité des deux tiers

Les autres activités sont soumises à un principe de gestion commun, qui se reflète dans la règle de l’unanimité. Cependant, la loi permet de s’écarter, dans certains cas en faveur de la gestion majoritaire.

Les travaux d’amélioration utiles pour le bâtiment, les aménagements et les réparations d’entretien peuvent être décidés par une majorité des deux tiers des droits indivis (pas le nombre de lots).

Les autres Parties contractantes sont informées de ces travaux.

Remboursement des travaux payés par certaines unités

Les œuvres du Conservatoire

L’indiviseur qui n’a qu’un mesures conservatoires, peut forcer ses confrères humains à engager avec lui les coûts nécessaires. En cas d’insuffisance des fonds non distribués détenus par la personne effectuant les travaux, il est possible de contraindre les autres parties à participer au financement de la mesure provisoire prise par l’une d’elles.

Autres travaux

Les travaux d’amélioration ou d’entretien effectués et payés par certains payeurs peuvent être remboursés :

Ces coûts devraient être utilisés pour améliorer ou maintenir un actif non distribué.

Le payeur a dû utiliser de l’argent personnel.

Toutefois, le travail personnel d’un collègue dans le domaine n’est pas admissible à une rémunération.

Organiser la gestion de la propriété indivise avec l’aide de son notaire

Les règles susmentionnées peuvent avoir les conséquences de blocage des situations, surtout lorsqu’il est correctement est détenu par deux personnes jusqu’à la moitié de chacune ou par une personne qui possède plus des 2/3 d’un logement indivis.

Pour éviter les dangers de l’indivision et vous retrouver dans de telles situations, il est important de contacter votre notaire pour trouver une solution pour organiser la propriété indivise et permettre une bonne gestion de la propriété indivise.

L’accord de l’indivision

Certaines parties concluent donc un accord d’indivision afin d’établir de nouvelles règles du jeu. Ainsi, il est possible d’imposer le maintien de biens indivis au fil du temps ou d’organiser la gestion des actifs indivis, en particulier en nommant un gestionnaire qui peut effectuer certaines actions par lui-même. Le contrat peut également déterminer les frais d’occupation dus par la personne qui habite le logement.

Indivision, je veux m’en sortir.

Frédéric BRAUD, notaris