Les actions pour diversifier ses placements

1347

Les Français sont encore toujours très attachés à l’immobilier. Cependant, même si les marchés financiers ont subi plusieurs crises structurelles ces dernières décennies, ils possèdent certains avantages à prendre en compte lorsque l’ on souhaite diversifier ses placements. Pour ne plus avoir à choisir entre immobilier et actifs financiers, nous vous présentons ici quelques avantages des placements boursiers qui vous aideront à diversifier vos placements financiers.

Des transactions plus faibles que dans l’immobilier

Le premier atout non négligeable des actions est certainement que les frais de transactions qui y sont apposés sont beaucoup plus faibles que ceux de l’immobilier. Les frais d’agence et de notaire représentent toujours une somme importante. De plus, grâce à des services comme les SRDs, offerts par certains intermédiaires financiers comme Saxo, tout client peut reporter ces coûts sur le mois suivant, ce qui permet une facilité de paiement assez proche d’un système de crédit.

A lire en complément : Sélection d'un agent immobilier compétent : critères essentiels à considérer

Le marché des actions permet beaucoup de flexibilité

Les actions permettent en plus une grande diversification pour un montant égal. On peut aisément se constituer un portefeuille de titres basé sur des diversifications sectorielles et géographiques à moindre coût pour une somme que l’on aurait pu investir en totalité pour un bien immobilier.

Un plus grand nombre de transactions

La relative liquidité des actifs boursiers permet d’effectuer des transactions beaucoup plus rapidement que pour les transactions immobilières. Elles peuvent en effet être exécutées quasi instantanément ou une vente immobilière exige un temps bien plus long. Malgré tout, un investisseur peut avoir à attendre un certain laps de temps pour vendre si le prix de ses titres descend en dessous de leur valeur d’achat, afin de ne pas avoir à vendre à perte.

A lire également : Comment trouver un appartement quand on est au RSA ?

La volatilité des actions est un revers de la médaille à ne pas négliger, car elle peut impliquer des variations fortes du patrimoine engagé. Il vaut donc mieux investir en actions progressivement, avec une vision à long terme, par exemple une faible partie de son épargne tous les mois.

Mais un effet de levier faible

Dans le cas de l’investissement immobilier, vous devenez propriétaire du bien même si vous devez rembourser un crédit. Ce n’est pas le cas de l’investissement sur le marché des actions. Contrairement à l’immobilier, il n’y a pas pour les actions de recours à la dette pour investir : même si les Services de Règlement Différé que nous avons évoqués permettent une facilité de caisse, ce ne sont en aucun cas un prêt destiné à financer l’achat de titres.

La diversification avec les ETFs et fonds indiciels

La diversification des placements est un concept clé pour minimiser les risques et maximiser les rendements. Si vous souhaitez diversifier vos investissements en actions, une option intéressante est d’utiliser des ETFs (Exchange Traded Funds) ou des fonds indiciels.

Les ETFs sont des produits financiers qui répliquent la performance d’un indice boursier spécifique. Ils offrent donc une exposition instantanée à un large éventail de sociétés cotées en bourse, ce qui permet de répartir le risque sur plusieurs titres.

Les fonds indiciels, quant à eux, fonctionnent de manière similaire aux ETFs mais ne sont pas négociables en bourse. Ils peuvent être gérés activement ou passivement et leur objectif est de suivre la performance d’un indice spécifique.

L’avantage majeur de ces instruments financiers est qu’ils permettent aux investisseurs particuliers d’accéder facilement et à moindre coût à un portefeuille diversifié. Effectivement, au lieu d’acheter chaque action individuellement, il suffit d’acheter une part du fonds qui comprend déjà un panier d’actions pré-sélectionnées selon l’indice suivi.

Cette stratégie offre plusieurs avantages. Elle permet de limiter le risque lié à la détention individuelle des actions puisqu’on dispose immédiatement d’une grande variété de titres appartenant au même secteur ou marché géographique. Cela évite aussi les frais et les tracas associés à l’achat et à la vente fréquente des différentes actions constituant le portefeuille. En investissant dans un ETF ou un fonds indiciel, vous n’avez qu’à effectuer une seule transaction pour accéder à l’ensemble du panier d’actions.

Vous devez noter que les ETFs et les fonds indiciels peuvent être sélectionnés en fonction de critères spécifiques tels que la taille des entreprises (petites, moyennes ou grandes capitalisations), le secteur d’activité ou même la zone géographique. Vous devez faire preuve de prudence lors du choix d’un ETF ou d’un fonds indiciel. Vous devez prendre en compte plusieurs facteurs tels que les frais associés, la liquidité du produit et sa performance passée avant de prendre une décision.

Si vous souhaitez diversifier vos placements en actions tout en minimisant les risques liés à la détention individuelle des titres, l’utilisation d’ETFs et de fonds indiciels peut être une solution intéressante. Ces produits offrent une exposition instantanée à un large éventail d’actions et permettent aux investisseurs particuliers d’accéder facilement à une diversification bien nécessaire dans leur portefeuille.

Les avantages fiscaux des investissements en actions

Lorsque l’on parle d’investissements en actions, vous devez prendre en considération les avantages fiscaux qui y sont associés. Effectivement, ces avantages peuvent permettre aux investisseurs de maximiser leurs profits et d’optimiser leur stratégie de diversification.

Les gains réalisés sur la vente d’actions détenues depuis plus de deux ans bénéficient généralement d’un régime fiscal avantageux. Les plus-values réalisées dans ce cadre sont soumises à un taux réduit appelé le régime des plus-values à long terme. Ce taux est inférieur au taux habituel appliqué sur les revenus du capital, ce qui peut représenter une économie significative pour les investisseurs.

Certains pays offrent aussi des dispositifs spécifiques tels que le PEA (Plan d’Épargne en Actions). Le PEA permet aux contribuables résidant en France de réaliser des investissements en actions tout en bénéficiant d’une fiscalité attrayante. Une fois ouvert, le PEA offre la possibilité de faire fructifier son capital sans imposition immédiate sur les gains réalisés. Seuls les retraits effectués après une période minimale et sous certaines conditions seront soumis à l’imposition.

Vous devez mentionner l’avantage lié aux dividendes perçus sur les actions détenues. Effectivement, ces dividendes