Quel impact le choix de votre assurance habitation peut-il avoir sur votre crédit immobilier ?

155

A l’issu d’un échange avec votre conseiller bancaire, vous avez réussi à négocier votre crédit immobilier avec brio. C’est une offre assez intéressante qui vous convient parfaitement. Mais votre banque conditionne l’octroi du crédit, à la souscription d’une assurance habitation. Confus, vous vous demandez que faire. Faut-il accepter cette offre ? Quel serait l’impact de l’assurance habitation sur votre crédit immobilier ? Dans cet article, nous vous proposons de répondre à ces différentes questions.

Assurance habitation : quel intérêt avez-vous à avoir votre banquier comme assureur ?

Il vous faut savoir que l’assurance habitation ne constitue pas la condition sine qua non pour obtenir votre prêt immobilier. Bien au contraire ;  l’assurance emprunteur et celle de la domiciliation des revenus en font partie. En réalité, votre conseiller pourrait considérer le fait que vous ayez souscrit à deux reprises. Et c’est d’ailleurs sur ce facteur que vous devez jouer pour avoir un taux préférentiel.

A lire aussi : C'est quoi l'usufruit succession ?

Par ailleurs, les différentes offres en termes d’assurances  habitation que font les banques pourraient s’avérer assez intéressantes pour vous. Cet état de faits est dû au fait qu’elles sont susceptibles d’inclure des remises commerciales qui sont souvent ajoutées à votre dossier de prêt. Sur le plan des garanties, il est courant de voir les banques faire les mêmes offres que les assureurs traditionnels.

Est-il possible de refuser l’assurance habitation que propose la banque ?

Vous avez fait une offre sur l’appartement de vos rêves et elle a été acceptée. L’étape qui suit consiste à trouver ou à obtenir un crédit immobilier à faible taux. A cet effet, vous pouvez passer par un courtier ou contacter plusieurs banques. Lorsque le prêt vous sera accordé, c’est avec enthousiasme que votre banque vous proposera une assurance pouvant couvrir votre prêt et une assurance habitation.

A voir aussi : Quel salaire pour emprunter 175000 ?

Qu’il s’agisse de l’assurance qui couvre votre prêt ou de celle en rapport avec votre assurance habitation, vous pouvez les souscrire ailleurs. Vous n’êtes donc pas obligé de rester auprès de votre banque. D’ailleurs, il existe plusieurs comparateurs d’assurance qui vous permettent de comparer les meilleurs taux et les tarifs des assureurs sur le marché. L’avantage avec ses comparatifs est que vous aurez forcément la chance d’opérer un choix de contrat qui répond parfaitement à vos besoins. Cela va sans dire que ces offres faites par d’autres structures pourraient s’avérer plus intéressantes et plus achalandées que celles que vous propose votre banque.

Il est possible que cette dernière se montre insistante au point de vous faire croire que la condition pour obtenir votre prêt bancaire est de souscrire. Il ne faut en aucun cas vous laisser avoir puisque vous avez tout à fait le choix.

La loi Hamon, les consommateurs, les banques et l’assurance habitation : quel rapport ?

Il est courant de voir certains clients souscrire leur assurance habitation auprès de leur banque et de le regretter au bout de quelques temps. Généralement ce sont des souscriptions faites sous la contrainte par peur de ne pas voir son prêt immobilier accordé. Dans ce cas de figure, la possibilité vous donnée de résilier ou de changer votre contrat d’assurance à sa première date d’anniversaire. La loi Hamon qui porte sur la consommation vous y encourage. Elle facilite pour les consommateurs, le changement de leur assurance habitation. Vous avez donc la possibilité de résilier votre contrat d’assurance avec votre banque à la date que vous souhaitez après le premier anniversaire du contrat.

Respectant ce critère, vous n’avez aucune explication, aucun justificatif encore moins aucune pénalité à verser à votre banque. Il s’agit donc d’une loi qui vous donne de mettre un terme à votre assurance habitation au bout d’un an. Une telle situation vous permettrait de vous réorienter vers d’autres structures qui proposent des contrats d’assurance habitation qui vous arrange. Cette loi constitue aussi une réelle opportunité pour les banques qui sont de plus en plus offensives sur le marché.