10 astuces pour faciliter le départ de l’ancien locataire

1069

Aujourd’hui, il n’est pas rare de voir des personnes déménager de leur maison pour une toute nouvelle. Le plus souvent, c’est en raison d’une affectation ou pour d’autres obligations familiales. Pour ce faire, il existe des préalables à satisfaire. Voici 10 astuces à suivre pour faciliter le départ de l’ancien locataire.

1.  Visiter le logement puis procéder à un état des lieux

Pour cette première astuce, il s’agit pour le propriétaire de faire un état des lieux. En effet, ce dernier doit chercher à connaître ce qui est en forme et ce qui ne l’est pas.

A lire également : Les solutions pour résoudre les litiges entre locataires et propriétaires

Il va donc contrôler point par point les pièces de l’habitation. Cela lui permet de savoir quels sont les travaux nécessaires avant la sortie de l’ancien locataire du logement.

2.  Faire parvenir à l’ancien locataire l’état des lieux

Après son passage, le propriétaire adresse au locataire l’état des lieux réalisé. Ce document comporte, en effet, les réparations et les travaux qui s’imposent dans la maison.

A lire également : Quelle banque choisir pour une caution bancaire ?

Cela part du sol au plafond, des placards aux griffures et taches sur les murs. L’ancien locataire sait de ce fait ce qui lui revient comme charges.

3.  Limiter les charges

Réduire les charges qui s’imposent à l’ancien locataire est la meilleure façon de faciliter son départ.

En effet, quand il existe moins de charges, cela suppose qu’il n’a pas de raisons de retarder son départ. Le bailleur doit agir dans ce sens.

4.  Recommander des professionnels pour les éventuelles réparations

L’état des lieux permet de faire le point sur les éventuelles réparations et les travaux à effectuer dans le logement.

Ainsi, le propriétaire pourrait faire des recommandations sur les prestataires requis pour ces activités. En plus, ils seront certains d’avoir un bon résultat.

5.  Demander le loyer

Une autre astuce pour faciliter le départ de l’ancien locataire est l’envoi de la demande de loyer. En effet, si l’ancien locataire a des impayés, le propriétaire se doit de les lui rappeler.

Ainsi, le locataire sortant sait qu’avant de s’en aller, il doit honorer ses obligations auprès du propriétaire. Puis les deux parties en sortent gagnantes.

6.  Mettre en place la résiliation du bail

Concernant cette étape, il revient au bailleur de tout prévoir pour la résiliation du contrat, le liant à l’ancien locataire.

Toutes les clauses prévues par le contrat doivent être connues par l’ancien locataire. Ainsi, la rupture de l’accord de bail se fera sans difficulté.

7.  Apporter son aide pour les démarches de résiliation des autres contrats

Afin de se montrer utile dans le processus de déménagement de l’ancien locataire, on peut l’aider à résilier les autres contrats.

En effet, la contribution du bailleur servira énormément si c’est ce dernier qui assure la liaison avec les prestataires. Il faudra donc rompre les contrats d’électricité, de gaz, et d’assurance avec les sociétés.

8.  Assurer l’envoi de la caution à l’ancien locataire

Comme il est de coutume, à la sortie d’un logement, l’ancien locataire doit récupérer sa caution chez le bailleur. Pour alors faciliter son départ, on recommande au propriétaire du logement de transmettre dans les temps la caution.

9.  Faire des propositions de société de déménagement

Il s’agit ici de recommander des sociétés de déménagement à l’ancien locataire. Cela lui permettra de ne plus avoir à s’inquiéter pour le transport de ses affaires.

10.              Mettre l’ancien locataire en contact avec des agences immobilières

Concrètement, le bailleur étant un professionnel actif du secteur immobilier, il saura orienter l’ancien locataire.

Cela signifie qu’il fera des propositions d’agences immobilières à l’ancien locataire tout en considérant la nouvelle zone d’habitation.

11 Conseiller sur la restitution du dépôt de garantie

Le dépôt de garantie est un élément important dans une location. Il permet au propriétaire d’avoir une sécurité financière en cas de dégradations ou de charges impayées à la fin du bail.

Le bailleur doit donc conseiller l’ancien locataire sur les modalités de restitution du dépôt de garantie. Selon la loi, il dispose d’un délai maximal d’un mois pour rembourser le dépôt après la restitution des clés et l’état des lieux. Si aucun problème n’est constaté, le bailleur ne peut pas retenir tout ou partie du dépôt.

S’il y a des réparations à effectuer suite à des dégradations commises par le locataire, celles-ci doivent être justifiées par des devis et des factures afin que le montant déduit soit transparent pour l’ancien locataire.

Il est recommandé que cette étape se fasse en présence des deux parties : elles peuvent ainsi vérifier ensemble l’état du logement avant qu’il ne soit restitué définitivement au propriétaire.

12 Offrir des astuces pour faciliter le transfert des abonnements et contrats liés au logement

Pensez à ne pas négliger les abonnements et contrats liés au logement. Effectivement, l’ancien locataire doit s’assurer que toutes ses souscriptions sont résiliées avant de quitter les lieux.

Pour faciliter cette tâche, le bailleur peut offrir des astuces à son ancien locataire. Par exemple, il peut lui fournir une liste des abonnements qui peuvent être transférés vers sa nouvelle adresse, comme l’électricité ou internet. Le bailleur peut aussi prévenir les différents prestataires concernés du changement d’adresse pour accélérer la procédure.

Le propriétaire doit aussi vérifier avec l’ancien locataire si certains équipements restent dans le logement après son départ (comme une box internet ou un chauffe-eau) afin d’organiser leur récupération par le futur occupant.

Il est recommandé de conseiller à l’ancien locataire de contacter directement les prestataires pour connaître les modalités précises de résiliation et éviter tout risque d’interruption abusive du service. Avec ces quelques astuces simples mais efficaces, le transfert des abonnements et contrats sera facilité pour tous.