5 conseils pour réussir son achat immobilier neuf à Rennes

1294

Vous envisagez d’acheter dans le neuf à Rennes pour en faire votre résidence ou pour réaliser un investissement locatif ? Quel que soit votre objectif, la réalisation de votre projet se prépare pour qu’elle se déroule comme vous l’avez prévu. Voici 5 conseils importants pour réussir un achat immobilier neuf à Rennes.

Bien choisir son promoteur immobilier

Pour réussir votre programme neuf à Rennes, faites appel à un promoteur immobilier. Il s’agit d’un professionnel qui investit dans un terrain, qui construit et qui vend ces biens immobiliers. Il constitue le maître d’ouvrage depuis l’acquisition du terrain jusqu’à l’achèvement des travaux de construction. L’avantage de recourir à un promoteur immobilier est que cette option vous permet d’obtenir une maison ou un appartement neuf tout en maîtrisant votre budget. Pensez à trouver un meilleur promoteur immobilier, comme celui sur https://www.kermarrec-promotion.fr/.

Lire également : Différence maison jumelée/mitoyenne : critères et caractéristiques

Définir son budget

Évaluez vos capacités financières en déterminant vos revenus nets mensuels, l’épargne à votre disposition et les charges fixes auxquelles vous êtes soumises. Votre reste à vivre est la différence entre vos revenus nets mensuels et les charges fixes. Seuls 35 % de ce reste à vivre que les établissements de crédit prennent en compte pour déterminer le crédit qu’ils peuvent vous prêter. Votre budget doit prévoir non seulement le prix du bien immobilier, mais également les frais de notaire, les assurances de prêt, la taxe foncière et les éventuels travaux nécessaires.

A lire aussi : Devenir propriétaire en étant locataire : astuces et stratégies efficaces

Identifier ses besoins

Pour votre achat immobilier neuf à Rennes, pensez à bien choisir le quartier. Que vous rêviez d’avoir une maison ou un appartement à Baud Chardonnet, au Nord Saint-Martin, à Beaulieu, au Sud-Gare ou dans d’autres quartiers rennais, vérifiez les services aux alentours, comme les transports en commun, les écoles, les commerces, etc.

Éviter la précipitation

Lors de l’achat d’une maison ou d’un appartement neuf à Rennes, évitez la précipitation. Il faut en même temps être réactif. Visitez et vérifiez minutieusement le bien avant d’arrêter définitivement votre choix. Certains détails peuvent attirer votre attention, comme les volumes mal adaptés, l’absence de clarté, une mauvaise orientation, etc. La vérification porte non seulement sur l’état du bâtiment, mais également sur la qualité des matériaux utilisés et aussi sur son efficacité énergétique. Si besoin est, vous pouvez faire de multiples visites.

Négocier son financement

Après ces diverses étapes, vous pouvez maintenant procéder à la demande de votre crédit immobilier. Là aussi, il ne faut pas se précipiter. Pensez à comparer les taux auprès de quelques établissements de crédit. Pour obtenir un meilleur financement, renseignez-vous sur les frais annexes et faites jouer les aides et subventions accordées pour la rénovation énergétique (MaPrimeRénov’, PTZ, aides locales, etc.).

Vérifier les garanties du promoteur immobilier

Au-delà des démarches administratives, pensez à bien veiller aux garanties offertes par le promoteur immobilier. Effectivement, la loi prévoit que tout constructeur ou vendeur d’un immeuble neuf doit souscrire une assurance dommage-ouvrage avant l’ouverture du chantier. Cette assurance couvre les éventuels désordres affectant un bien immobilier dans les 10 ans suivants sa livraison.

Pensez à bien vérifier si le promoteur a adhéré à des dispositifs particuliers tels que la garantie décennale qui prend en charge tous les dommages liés à la solidité de l’immeuble survenus dans les 10 années qui suivent sa réception définitive.

Renseignez-vous sur la solvabilité financière du promoteur et son expérience dans le domaine de l’immobilier. Vous pouvez consulter ses réalisations précédentes et prendre connaissance des avis clients pour mieux appréhender vos futures relations avec ce dernier.

Acheter un bien immobilier neuf nécessite une planification minutieuse pour éviter toute mauvaise surprise ultérieure. Vérifiez toutes les informations concernant le logement ainsi que celles liées au promoteur avant d’engager votre investissement financier. Gardez toujours en tête qu’un achat immobilier représente souvent un engagement sur plusieurs décennies !

Visiter plusieurs biens avant de se décider

Pensez aussi à évaluer l’emplacement des biens que vous visitez et leur accessibilité. Un bien situé dans un quartier agréable, proche de toutes les commodités (transports en commun, commerces, écoles…) sera sans doute plus facile à revendre ou à louer si besoin. Les critères environnementaux peuvent aussi entrer en compte : le bruit, la pollution… En visitant plusieurs biens, vous pourrez comparer les avantages et inconvénients de chacun afin de faire un choix éclairé.

Une fois vos préférences identifiées et votre budget fixé, il est temps de passer à la négociation du financement. La première étape consiste à se renseigner sur les différentes formules disponibles : prêt amortissable classique ou prêt relais ? Prêt conventionné ou prêt aidé ? Tous ont leurs avantages et leurs inconvénients selon vos besoins spécifiques.

N’hésitez pas non plus à comparer les offres proposées par différentes banques, car ces dernières peuvent varier considérablement en fonction des taux d’intérêts appliqués ainsi que des frais annexes liés au crédit immobilier. Vous pouvez aussi faire appel aux services d’un courtier qui pourra négocier avec votre banque actuelle mais aussi auprès d’autres partenaires financiers pour trouver le meilleur plan adapté aux exigences particulières de votre projet.

Il peut être judicieux aussi d’envisager une partie d’apport personnel, ce qui peut aider à obtenir un taux préférentiel avantageux lorsqu’il s’agit d’obtenir un crédit immobilier. Un apport personnel témoigne aussi de votre capacité à gérer vos finances, ce qui peut être très rassurant pour les banques.

Négociez ! Les taux de crédits immobiliers peuvent varier du simple au double selon les établissements financiers et il est souvent possible de faire baisser le montant des frais ou encore d’inclure certaines options dans votre contrat initial (modulation des remboursements par exemple). Pour cela, n’hésitez pas à jouer la concurrence entre plusieurs organismes créditeurs et mettez-les en compétition pour obtenir la meilleure offre en termes de financement.