Comment prendre une hypothèque légale ?

3

Bien que les banques utilisent les prêts hypothécaires conventionnels dans le cadre du crédit immobilier, il existe d’autres types de prêts hypothécaires, conçus pour protéger d’autres créanciers dans des situations spécifiques, comme les hypothèques légales et les hypothèques judiciaires.

Les hypothèques légales sont celles qui découlent de la loi (art. 2396 du Code civil).

A lire aussi : Quel type de garantie pour un prêt immobilier ?

Elles visent à protéger les créanciers (conjoints, incapables,…) qui peuvent avoir besoin d’une protection spéciale. Ces créanciers peuvent le faire sans qu’il soit nécessaire de rendre un verdict. Toutefois, pour être opposables aux tiers, ils doivent être enregistrés.

Inversement, les hypothèques judiciaires sont le résultat d’une décision judiciaire.

A lire également : C'est quoi le zonage ?

Hypothèque

Hypothèque légale entre conjoints

Il y a trois cas d’hypothèque légale entre épouse. Dans un cas, l’un des deux conjoints dans le tribunal peut demande de remplacement de son conjoint pour des actions de gestion ou de cogestion en raison de son handicap ou de son opposition. Pour assurer un filet de sécurité pour le conjoint remplaçant, le tribunal peut autoriser le conjoint à enregistrer une hypothèque sur certains biens immobiliers de son conjoint.

L’hypothèque légale de l’incompétent

Dans ce cas, les mineurs et les adultes sous tutelle ont une hypothèque légale sur la propriété de leur tuteur ou administrateur légal. Ainsi, si nécessaire, la personne inapte peut bénéficier du recouvrement des créances contre le gestionnaire de ses actifs. C’est le conseil de famille ou le juge de tutelle qui est à l’initiative.

Privilèges immobiliers spéciaux ou hypothèques légales privilégiées

Ces hypothèques légales accordent également à certains créanciers les mêmes droits que le régime hypothécaire général, comme le montrent les exemples suivants :

  • Architectes et entrepreneurs  : le but de cela est de garantir le paiement des travaux sur le bâtiment.
  • L’association des copropriétaires  : en cas d’installations impayées ou de coûts finals d’un copropriétaire, l’association de copropriétaires est de préférence payée.
  • Le vendeur de l’immeuble  : lorsque ce dernier a crédité son acheteur, il a un privilège sur la propriété.

hypothécaire judiciaire

Ici, la situation est différente. C’est le créancier qui demande au tribunal d’exécution d’avoir accès à une hypothèque judiciaire protectrice sur un ou plusieurs biens immobiliers appartenant à son débiteur. Donc, si à la date d’échéance il n’y a pas de remboursement, il peut demander la saisie et la vente de la propriété.

Cette approche doit être urgente. Le demandeur doit indiquer les raisons suivantes :

  • La réalité des revendications soulevées
  • Et à partir d’un risque imminent qu’il ne soit plus en mesure de récupérer ce montant

Le créancier présente sa demande au tribunal exécutoire du lieu où demeure le débiteur. Il n’y a pas de citation à comparaître du débiteur ni de débats.

Enregistrement préliminaire de l’hypothèque judiciaire

Sur la base des éléments, le tribunal peut émettre une ordonnance autorisant le créancier à fixer provisoirement son hypothèque, indiquant :

  • Le montant de la créance garantie,
  • Le (s) bien (s) immeuble (s) du débiteur concerné (s).

Limitée à 3 ans, l’enregistrement préliminaire du prêt hypothécaire peut être prolongé une fois.

  • Le créancier dispose de 8 jours pour informer le débiteur de l’enregistrement de l’hypothèque
  • Le créancier doit également intenter une action en justice dans un délai d’un mois pour obtenir un titre exécutoire. Sinon, la inscription non valide

Une fois que le créancier est en possession d’un titre exécutoire, il peut finaliser son hypothèque en l’enregistrant auprès du Service de publicité foncière.

De cette façon, le créancier peut décider de vendre de force le bien en question lors d’une enchère judiciaire pour paiement. Mais afin d’éviter une coiffure haute, il peut être sage de fermer une coiffure vendable.