Comment calculer la Plus-value d’un garage ?

7

Nous parlons de plus de valeur immobilière pour un garage quand on trouve l’existence d’une valeur plus immobilière lors d’une vente immobilière.

La reconnaissance de la valeur de la propriété a lieu au moment de la signature de l’acte authentique auprès du notaire. La plus-value immobilière est la différence entre le prix de vente du garage et le prix d’achat. Si le montant de la revente dépasse le montant de l’achat, alors nous parlons de la plus-value de l’immobilier.

A lire aussi : Comment choisir la façade de sa maison ?

Comment est calculée la valeur la plus immobilière d’un garage ?

Tout d’abord, il est nécessaire que lorsque le montant de la vente d’un garage ou d’une place de parking est inférieur à 15 000€, aucune taxe ne soit perçue. C’est souvent le cas lors de la vente d’un seul garage ou d’une place de stationnement.

D’autre part, les choses sont gâtées lorsque le montant de la vente dépasse 15000€.

A découvrir également : Comment faire expertiser des fissures ?

Pour le plus immobilier valeur du garage, il est approprié d’augmenter le prix d’achat du garage de 7,50% pour les honoraires de notaire ou de prendre le montant réel des coûts lors de l’obtention avec preuve.

Pour les garages détenus depuis plus de 5 ans à la date de signature de l’acte authentique auprès du notaire, il est nécessaire d’ajouter le montant du travail effectué sur facture à condition que vous n’ayez pas déduit ces montants de travail de vos revenus locatifs. Sinon, un forfait de 15% pour les travaux sera ajouté au prix d’achat sans preuve.

Montant du plus immobilier pour la vente d’un garage

En résumé, le prix d’achat du garage ou des garages est le suivant :

  • Prix d’achat
  • Honoraires de notaire
  • Montant de travail non déduit ou taux forfaitaire de 15 % (sur 5 ans)

Donc, nous obtenons le montant de la valeur brute de l’immobilier :

Prix de vente garage — prix d’achat

Une allocation de garde est alors appliquée qui n’est pas la même pour le calcul de l’impôt et de la CSG

Les plus-values immobilières sont donc soumises à un impôt de 19 %, sous forme d’impôt forfaitaire, après application d’une rémunération égale à :

6 % pour chaque année de détention après le cinquième et jusqu’au 21, 4 % pour la 22e année de détention.

La valeur du bien est donc exonérée d’impôt après 22 ans de détention.

Pour le calcul du CSG et du CRDS (taux en décembre 2018 : 17,20%), le paiement pour la durée de la détention est égal à :

1,65 % pour chaque année de détention après la cinquième année et jusqu’à la 21e année, 1,60 % pour la 22e année de détention et 9 % pour chaque année après la 22e année

La majeure partie de la valeur immobilière d’un garage est donc exemptée de CSG et CRDS après 30 ans de détention.

Lire Aussi : Comment évaluer la valeur d’un garage ?

Maintenant que vous savez ce qu’est une plus-value immobilière et comment elle est calculée, passons un peu plus en détail avec quelques détails précis et des cas spéciaux à connaître. Nous verrons ensuite ensemble un exemple de calcul du montant Valeur ajoutée au garage pris en compte pour les impôts.

Cas particuliers et détails de l’exploitation de la valeur ajoutée immobilière dans la vente d’un garage

Fiscalité française

Les règles fiscales expliquées précédemment sont celles de la fiscalité française. Elles ne s’appliquent donc pas si vous n’êtes pas un contribuable français, même pour un bien situé en France. En revanche, ils s’occupent de vous si vous résidez en France (y compris les territoires d’outre-mer), même si votre propriété est à l’étranger.

Première vente de résidence non principale

Si vous créez une valeur ajoutée lors de votre toute première vente d’un bien autre que votre résidence principale, il peut être exonéré d’impôt sous certaines conditions. Pour cela, il est nécessaire : — d’une part, vous n’avez pas été propriétaire de votre résidence principale depuis quatre ans ; — d’autre part, que les ressources sont réutilisées pour acquérir exactement votre résidence principale dans les quatre ans suivant la vente. Si seulement une partie des fonds provenant de la vente est réutilisée pour l’achat de votre bien, l’exemption n’est accordée que pour la partie du capital utilisée.

Ventre pour considération

En outre, nous nous référons ici uniquement au cas de la vente à la sécurité lourde. Ainsi, les dons ne sont pas affectés, parce qu’ils sont des ventes gratuites. Ils sont soumis à leurs propres règles.

Absence d’impôt pour la résidence principale

En général, l’impôt sur les gains en capital ne s’applique pas aux logements principaux. Si le garage que vous voulez vendre dépend de votre résidence principale, vous n’avez pas à supporter d’impôt sur toute valeur ajoutée. Cependant, il y a deux conditions pour cela : — Le garage doit être situé près de la résidence (moins d’un kilomètre). — La vente du garage doit avoir lieu en même temps que celle de votre maison.

Réalisation du travail par des professionnels

Si vous souhaitez ajouter le prix du travail effectué au prix d’achat (pour les garages détenus depuis plus de cinq ans au moment de la vente), les factures soumises par vous comme preuve doivent être émises par les entreprises. Le travail effectué par vous-même (par exemple, avec des factures pour l’achat d’équipement) ne fait pas partie de ce calcul du prix d’achat.

Réalisation des procédures par le notaire

Si vous n’êtes pas à l’aise avec l’idée d’effectuer tous ces calculs : soyez assuré. La déclaration et le paiement de Valeur ajoutée au garage être effectuée par le notaire lors de la signature de la vente. Vous avez juste besoin de fournir la documentation nécessaire. Ensuite, en tant que vendeur, vous recevrez le prix de la vente moins les taxes dues. Toutefois, vous devez inclure cette valeur ajoutée dans votre déclaration de revenus supplémentaire. Ceci est pris en compte dans le calcul des recettes fiscales de référence. Bien sûr, vous ne serez pas pris une deuxième fois.

Logement social

Vous êtes exonéré de l’impôt sur les gains en capital si l’acheteur de votre bien est un organisme de logement social, ou une personne qui s’engage à construire un logement social de votre bien, dans un délai maximum de 4 ans. Cependant, ce cas particulier peut concerner non seulement un garage. Il devrait être inclus dans un projet de logement social incluant votre garage, par exemple, pour des raisons de proximité.

Situation personnelle

Les personnes âgées ou handicapées qui souhaitent vendre des biens après leur retour dans une maison de retraite ou un établissement spécialisé (moins de deux ans plus tôt) peuvent être exonérées de l’impôt sur les plus-values. Toutefois, des conditions particulières, telles que le revenu et l’occupation des logements, doivent être remplies. Pour plus d’informations, n’hésitez pas à demander, par exemple, à un professionnel, un notaire ou un avocat.

Exemple de calcul de la plus-value de l’immobilier

Enfin, voici un exemple. Supposons que vous teniez un garage depuis 12 ans. Vous avez acheté les 35 000€ et y avez effectué 6.200€ de travail (que vous n’avez pas déduit du revenu perçu).

Calcul de la

L’estimation des honoraires de notaire est, comme nous l’avons vu, de 7,5%, soit 2.625€. Le montant de l’acquisition est donc calculé comme suit : 35.000 2 625 6 200 = 43.825€ Il convient de noter que si le montant total de effectué des travaux, par exemple, s’élevait à seulement 2.700 euros, il aurait été préférable de choisir le paquet de 15%. Dans ce cas, le paquet permet d’obtenir un prix d’achat plus élevé que la quantité réelle de travail, réduisant ainsi le montant de plus-value pris en compte dans le calcul des taxes.

Calcul du montant de la plus-value

Pour obtenir le gain en capital, la différence entre ce prix d’acquisition et le prix de vente. Disons que ce dernier est fixé à 50 000€. Donc, nous obtenons : 50 000 — 43.825 = 6.175€ Sur ce montant, l’impôt sur le revenu (19%) et le CSG/CRDS (17,20%) sont calculés, après application des frais.

La surtaxe sur les gains en capital élevés

Depuis le 1er janvier 2013, une surtaxe a été ajoutée au pourcentage de 19 % dû à l’impôt sur le revenu, lorsque les gains en capital sont élevés. sera considéré comme une plus-value élevée avec un montant de plus de 50 000€. Le pourcentage varie de 2 à 6%, selon le montant du bénéfice. Précision importante : ce montant est évalué individuellement. Ainsi, si le bien vendu est détenu à parts égales par un couple et que la plus-value totale est de 60 000€, la surtaxe ne sera pas due, puisque chacun des conjoints aura une part inférieure à 50 000€.