Appuyez sur Entrée pour voir vos résultats ou Echap pour annuler.

L’immobilier à Paris une chute des prix est-elle probable ?

Se loger à Paris, que l’on soit propriétaire ou locataire est souvent une véritable galère, bien plus que dans le sud au bord de la méditerannée. En effet, il est vrai que les prix flambent et ne s’arrêtent pas d’augmenter, et si l’on souhait vivre au coeur de la capitale, il faut s’armer de patience, ainsi que d’exigences faibles, sans parler du fait que vous devrez avoir en poche un beau contrat de prêt immobilier, avec le budget le plus haut possible pour que vous puissiez prétendre à autre chose qu’une chambre de 12m2 sous les toits, ce qui ne serait pas vraiment un investissement intéressant, sauf si vous souhaitez la louer bien sûr. Mais quelles sont les prévisions concernant l’immobilier à Paris dans les mois et les années à venir ?

Les prix ne bougent pas

Sachez que depuis 2000, les prix à Paris en matière d’immobilier ont augmenté de plus de 100%, ce qui est tout simplement hallucinant et complètement démesuré, surtout sachant que les salaires n’ont pas pris plus de 10% en 10 ans. On assiste alors à des proportions totalement inégales, ce qui conduit à de grosses difficultés quand on veut se loger sur Paris. Cependant, on a remarqué une légère baisse en 2008/2009, à cause de la crise économique ou financière. Mais une fois cette année passée, malheureusement, les prix ont repris leur flambée.

Vidéo sur la nouvelle loi de finance de 2012 : point sur l’immobilier et l’imposition

Si l’on en croit les économistes, les prix ne sont pas prêts de dégringoler à nouveau. Cependant, la crise de 2008 n’a pas été prévue à l’avance, et elle s’est abattue sans prévenir sur le marché de l’immobilier. Il n’est pas rare que ce genre de baisse arrive de façon inopinée quand on traverse une ère économique difficile, ce qui est le cas actuellement. Mais attendre après un événement imprévisible n’est pas toujours un bon calcul. Alors n’hésitez pas à rechercher votre premier bien aujourd’hui, quitte à pouvoir monter en gamme dans quelques années, si les effets de la crise se font ressentir à nouveau sur l’immobilier.

Commentaires

Les commentaires ont été désactivés pour cet article