Appuyez sur Entrée pour voir vos résultats ou Echap pour annuler.

Investir dans l’immobilier : avez-vous pensé à l’immobilier papier ?

L’immobilier papier ou « pierre papier » est un nom générique donné à la possession d’un ou plusieurs immeubles de manière indirecte en passant par une société. C’est un moyen d’investir une modeste somme dans le monde immobilier pour profiter des revenus générés. La gestion de ces titres immobiliers peut se faire par le biais de la société civile de placement immobilier (SCPI) ou de l’organisme de placement collectif immobilier (OPCI) ou de la société civile immobilière (SCI). Investir dans l’immobilier papier peut d’ailleurs se faire via un crédit immobilier contracté auprès de votre banque. Vous pourrez ainsi bénéficier d’un rendement supérieur à celui du livret A.

Pourquoi choisir l’immobilier papier ?

Grâce à l’immobilier papier, on peut acheter des parts dans le secteur immobilier, et déléguer la gestion locative à une société de gestion immobilière. Ce type de placement libère le souscripteur de toute contrainte d’ordre locative. Le bail conclu avec le gestionnaire va sur une durée ferme qui peut aller de neuf à douze ans. Les gestionnaires s’occupent de la gestion du bien immobilier et reversent les loyers à l’investisseur périodiquement tous les trois ou six mois en fonction des termes du contrat. Les parts dans l’immobilier papier varient entre 400 € et 5000 €, ce qui permet à tout un chacun de s’organiser en fonction de ses moyens financiers.
Avec ce type d’investissement, il est rare de se retrouver avec des risques d’impayés.

Comment fonctionne la pierre papier ?

L’investissement dans l’immobilier papier passe inévitablement par des sociétés spécialisées. Les épargnants choisissent surtout les SCPI et les OPCI.

La SPCI s’occupe de l’acquisition du patrimoine immobilier et de la gestion locative pour le compte des personnes qui investissent dans l’immobilier papier. Ce genre de société a été créé depuis maintenant plus d’une quarantaine d’années. On reconnaît trois grandes familles de Société civile de placement immobilier : la SPCI de rendement, la SPCI de plus-values et la SPCI fiscale.

L’OPCI possède les mêmes privilèges que la SPCI à la différence qu’elle peut choisir son régime fiscal et le régime de distribution pour les associés. Ce type de société se présente sous forme de fonds de placement immobilier (FPI) ou de sociétés de placement à prépondérance immobilière à capital variable (SPPICAV). Le régime fiscal des OPCI dépend de la forme qu’elle a adoptée.

La défiscalisation avec la Pierre papier

Il est possible d’obtenir une défiscalisation en achetant des parts au sein des SPCI fiscales. Cette option permet à l’investisseur de bénéficier d’une réduction d’impôt. C’est pour cette raison qu’il faut faire la distinction entre les SPCI fiscales et les SPCI de rendement.

Commentaires

Les commentaires ont été désactivés pour cet article